En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

ESPAGNOL

ESPAGNOL

Par DANIEL SUZAT, publié le mardi 10 janvier 2012 15:01 - Mis à jour le jeudi 23 mars 2017 14:01

L'espagnol au collège Anne Frank

 

La langue espagnole, de par son origine, reste assez accessible aux élèves, mais comme tout apprentissage, un travail régulier et rigoureux est nécessaire. Cette langue, qui peut paraître moins difficile que d'autres, a malgré tout des spécificités qui s'avèrent parfois difficiles pour les élèves. Certaines structures grammaticales peuvent les dérouter. De plus, beaucoup de verbes très courants sont irréguliers et sont donc à apprendre...

L'atout principal de cette langue est sa large diffusion à travers le monde qui en fait une langue de communication de plus en plus importante, avec l'anglais. Elle est parlée en Espagne, sans oublier les îles Canaries et Baléares, dans tous les pays d'Amérique latine (sauf le Brésil), en Guinée équatoriale (Afrique) et elle se propage de plus en plus aux Etats-Unis. Elle est très utile lorsque l'on voyage, ou lorsque l'on veut travailler dans le tourisme.

 

La langue espagnole est fortement marquée par son origine latine. Sa syntaxe, notamment celle des verbes et des prépositions, est complexe, rigoureuse et subtile. Son vocabulaire, outre l'énorme héritage latin, a été enrichi au cours de l'histoire par des emprunts à l'arabe et aux langues précolombiennes.

 

La langue espagnole permet l'accès à des cultures diversifiées et passionnantes. Dans tous les domaines, de grandes œuvres ont enrichi la culture hispanique. En peinture, la liste est longue, du Gréco à Salvador Dali, des fresques précolombiennes aux muralistes mexicains.

La mosquée de Cordoue, les églises baroques de Quito, les créations de Gaudi sont quelques témoins d'une architecture originale.

Quant aux auteurs espagnols et hispano-américains, classiques ou contemporains, Cervantes ou Garcia Lorca, Borges ou Carlos Fuentes, ils ont écrit des pages et créé des héros qui appartiennent à la littérature universelle.

 

Halte aux clichés :

espagnol : un peu traitre

Vous avez cru pouvoir vous la couler douce en choisissant l'espagnol, réputé facile. Et subitement, vous vous heurtez à la dure réalité d'une langue complexe et parfois piégeuse. En quelques mois, on peut se débrouiller pour communiquer, d'où l'illusion que cette langue est facile. Mais pour la parler correctement, respecter toutes ses nuances, c'est autre chose. Contrairement à l'allemand, la complexité de l'espagnol

apparaît très progressivement. Désillusion, découragement, chute des notes.... peuvent survenir, alors qu'en se concentrant sur certains points, il est possible de dompter cette langue trompeuse.

La première difficulté réside dans la précision du vocabulaire. Pour un seul mot français existent souvent plusieurs mots espagnols. Par exemple, « fruit » peut se dire « fruta » s'il s'agit du fruit comestible, ou « fruto » s'il s'agit du fruit du travail. Il faut donc fournir des efforts de mémorisation pour acquérir du vocabulaire qui paraît simple.

Deuxième contrainte : des conjugaisons bourrées d'irrégularités. Le prétérit ou passé simple est couramment utilisé en espagnol. Il a d'ailleurs été tellement utilisé au cours des âges qu'il en est ressorti très déformé et plein d'irrégularités. Même chose pour le subjonctif... Là encore, impossible de passer outre si l'on veut passer un jour pour un vrai Espagnol !! En Espagne, même le dernier des analphabètes emploie des subjonctifs pour respecter la concordance des temps.

Enfin, la galère des accents, selon qu'il portera sur une syllabe ou une autre, un même mot n'aura pas la même signification : « esta » veut dire « cette » alors que « está » signifie « il ou elle est /se trouve ».

 

Mais pour surmonter toutes ces difficultés, il suffit d'avoir envie de voyager à travers le monde :

 

Stade de Barcelone (Camp Nou)

 

 

 

 

 

 

La Sagrada Familia

 

 

 

 

 

Palais des Beaux Arts (México)

 

 

 

 

 

 

Plaza de la Revolución en La Habana

 

 

 

 

 

 

 

Pyramide du soleil sur le site de

Teotihuacan

 

 

 

 

 

 

Canyon du Sumidero

 

 

 

 

 

 

 

Pyramide maya du site de Palenque

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

marché coloré à Mexico

 

Le Capitole (La Havane)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Boucherie cubaine

 

Université

 

 

 

 

 

pharmacie

 

ARGENTINE

 

Chute d'Iguazu au nord du pays

 

 

 

 

 

Un coati

 

 

 

 

 

Panneau adapté à la faune locale

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stade de la Boca à Buenos Aires

 

 

 

La Casa Rosada

 

 

 

 

 

Pourquoi choisir l’ESPAGNOL ?

 

Le choix de la langue vivante II est un choix important puisque l’élève en poursuivra l’étude jusqu’au baccalauréat et peut-être au-delà.  De même ce sera un atout dans sa vie professionnelle. Il convient donc que ce soit l’élève lui-même qui choisisse en fonction de ses goûts et de ses affinités.

          Depuis l’entrée de l’Espagne dans la CEE le 1-1-86, un phénomène de mode se développe en France autour de tout ce qui concerne l’espagnol. Cela n’a rien d’étonnant si l’on considère que, parlé par plus de 350 millions de personnes, l’espagnol est la 3ème langue du monde après le chinois et l’anglais. Trait d’union et d’échange entre deux continents, l’Europe et l’Amérique, elle est dorénavant essentielle lors de nombreux enjeux économiques, culturels et politiques. Cette langue présente une diversité de cultures, de coutumes et de modes de vie qu’elle cimente dans une même communauté linguistique : le monde hispanique.

          C’est non seulement la langue de l’Espagne mais aussi de 21 Etats d’Amérique Latine. L’espagnol est aussi parlé de manière notable dans le sud des Etats-Unis (plus de 30 Millions de personnes).

          Afin de guider son choix quelques notes concernant l’étude de l’espagnol.

v Son apprentissage en est agréable par la ressemblance qu’il présente avec notre langue.

v C’est une langue qui s’écrit comme elle se prononce. Les règles de prononciations et d’intonation en sont simples. Très tôt l’élève arrive à s’exprimer et à développer ses idées en espagnol.

v Cependant, comme tout apprentissage, il demande un effort régulier dans l’étude des leçons et une grande rigueur au niveau de la structuration des phrases.

v L’étude de la langue espagnole se fait toujours en relation étroite avec la civilisation et la culture de l’Espagne et de l’Amérique Latine, ce qui offre une grande diversité et une ouverture sur le continent américain.

v On aborde dès le début l’étude de documents divers et complémentaires : textes d’auteurs – poèmesphotographies – tableaux – chansons – publicités – bandes dessinées – vidéos , permettant une vue d’ensemble autour d’un même thème.

          Il n’y a donc pas de facilité ou de difficultés particulières à l’apprentissage de l’espagnol : tout élève peut en choisir l’étude.



 

 

Argentine

Argentine

Capitale: Buenos Aires
Population: 41.000.000
Superficie: 2.780.400 km2

Bolivie

Bolivie

Capitale: La Paz
Population: 9.525.000
Superficie: 1.098.580 km2

 
Colombie

Colombie

Capitale: Bogota
Population: 44.090.118
Superficie: 1.138.910 km2

Équateur

Équateur

Capitale: Quito
Population: 13.341.000
Superficie: 283.561 km2

 
Chili

Chili

Capitale: Santiago
Population: 16.598.074
Superficie: 756.096 km2

Paraguay

Paraguay

Capitale: Asuncion
Population: 6.127.000
Superficie: 406.752 km2

Pérou

Pérou

Capitale: Lima
Population: 28.750.770
Superficie: 1.285.220 km2

Uruguay

Uruguay

Capitale: Montevideo
Population: 3.340.000
Superficie: 175.016 km2

 
Venezuela

Venezuela

Capitale: Caracas
Population: 27.908.875
Superficie: 912.050 km2



 

 

Países
 
Área
(km²)
Población
(Est. 2009)
Densidad de
población
(por km²)
Capital
Bandera de Belice Belice 22.966 321.115 13 Belmopán
Bandera de Costa Rica Costa Rica 51.100 4.615.518 90 San José
Flag of El Salvador.svg El Salvador 21.041 6.094.889[10] 290 San Salvador
Bandera de Guatemala Guatemala 108.894 14.713.763[11] 134 Cd. de Guatemala
Bandera de Honduras Honduras 112.492 8.143.564 72 Tegucigalpa y Comayaguela
Flag of Nicaragua.svg Nicaragua 129.494 5.815.500 44 Managua
Bandera de Panamá Panamá 75.517 3.405.813 45 Panamá